«

Avr 30

Imprimer ceci Article

Coronavirus: discours de Sara Cunial au parlement italien

 

 

Le courage et la colère contenue de cette parlementaire italienne sont impressionnants.

A-t-on l’équivalent au parlement français ?

*** MISE A JOUR DU 10.06.2020***

La vidéo a été censurée par YouTube. Alors qu’il s’agit d’une députée élue par le peuple italien s’exprimant devant le parlement italien.

Parlement ! C’est-à-dire le lieu ou l’on PARLE

 

Des copies de la vidéo existent. En voici une =>

https://www.youtube.com/watch?v=-4rqVHXFPxk&feature=emb_logo

 

 

 

Les masques ne vous permettront pas de vous cacher,
lorsque le peuple italien comprendra ce que vous avez fait !

Nous prouvons votre inconstitutionnalité

https://www.youtube.com/watch?v=mugOE7j6lFw

Traduction : Ch. Terrasson

 

 

Nous avons été espionnés, assujettis, traités comme des délinquants par un gouvernement qui en 2 mois a détruit nos droits fondamentaux, naturels et constitutionnels. Le parlement s’est fait remplacer par des Task Forces diverses et variées, qui ont confié l’Italie aux lobbies nationaux et internationaux. La militarisation diffuse et le bombardement médiatique ont été utilisés comme outils de propagande pour conditionner les esprits des Italiens en faisant levier sur leur atavique peur de mourir, et en censurant tous ceux qui osaient relever la tête et dénoncer ces abus.

Vous avez dû vous masquer pour ne pas être reconnus par les Italiens, qui savent bien que vous êtes responsables de cette urgence. En fait, tous sont là, dans cette assemblée. Le Centre-droit, avec le modèle Azienda Veneto Zero, du gouverneur Zaia et Mantoan, qui lors des 10 dernières années a supprimé 40% des lits de thérapie intensive. Tout comme la soi-disant gauche qui avec son gouverneur [du Lazio] Zingaretti, a agi en parfait exécutant des politiques néo libéristes prédatrices des 30 dernières années, spéculant comme des chacals et enrichissant les privés. En attendant, la police fiscale qui évidemment, à l’heure où je vous parle, est déjà dans les bureaux de la junte du Lazio. De plus, le gouverneur Zingaretti, prenant exemple sur la campagne vaccinale lombarde qui a causé les désastres que nous payons aujourd’hui, n’a rien trouvé de mieux à faire que de l’imposer également dans la Lazio, sachant pertinemment qu’il existe aujourd’hui de nombreuses éléments montrant que la vaccination contre la grippe porte à 40% de cas de Covid en plus par [le phénomène] de l‘interférence virale.

Comme si on ne savait pas que le Coronavirus est un cofacteur, et donc un indicateur d’autres problèmes environnementaux. En premier lieu, la pollution, même celle électromagnétique, avec ses effets nocifs thermiques et non- thermiques. Car les chantiers des antennes [télécoms] comme ceux des grands travaux, du nord au sud, ne se sont jamais arrêtés à cause du Covid, comme c’est curieux. Et alors, au nom du respect de ce scientisme de la Sainte inquisition des plateaux de télévision, on peut sacrifier le personnel militaire, les policiers, le personnel médical, nos fils, nos anciens, à l’expérimentation d’un vaccin dont on sait bien, même les pierres le savent, qu’il ne servira à rien, à cause de la capacité du virus à muter. Le tout étant bien évidemment validé par ce mouvement 5 étoiles que nous avons vu encore aujourd’hui en pleine crise d’identité, mais qui reste attaché aux soutanes du PD (parti démocratique), trahissant toutes, je dis bien toutes, les promesses électorales en échange de quelque fauteuil [bien placé]. Trop impliqué depuis toutes ces années dans les injustices de la junte du Lazio. Bravo !

Si nous n’étions pas dans un pays démocratique, on pourrait penser à mal. Vraiment mal. Tous ces décrets du premier ministre (DPCM) sont inconstitutionnels. Nous le savons bien. Ils sont le symbole de l’autoritarisme d’un régime sanitario-médiatique entaché du rouge-sang de nos droits naturels constitutionnels. Quel 25 avril ! (fête de la Libération en Italie). L’Histoire ne pardonne pas, Mme la présidente, et un jour, très bientôt, vous devrez expliquer pourquoi vous avez sacrifié l’Italie, et notre charte constitutionnelle, en nous soumettant au jeu néo-géopolitique entre USA et Chine, permettant que ce pays devienne le terrain de nouvelles guerres, faites certainement à l’aide de virus, et bradant toutes nos informations, même les plus privées et intimes, au plus offrant. Et alors je m’en remets à vous, Mme la présidente, et à la rédactrice Lorenzin, si chère déjà au peuple Italien. Et j’ai un message de la part de tous les Italiens qui ne sont pas d’accord, mais qui veulent vous faire voir ce qu’ils feront de tous ces décrets inconstitutionnels.

Voilà ce qu’ils feront de tous vos décrets et de toutes vos apps !

Merci.

 

Lien Permanent pour cet article : https://ilfattoquotidiano.fr/coronavirus-discours-de-sara-cunial-au-parlement-italien/

4 pings

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>