«

»

Mar 25

Imprimer ceci Article

Retrait sans précédent de 104 milliards de dollars de la Réserve fédérale US

Par cette nouvelle initiative qui arrive à point nommé, Poutine anticipe les imminentes sanctions américaines. C’est l’agence Bloomberg qui a révélé cette semaine que la Réserve fédérale américaine avait enregistré un « prélèvement » sans précédent dans toute son histoire : exactement 104 milliards de dollars. Le précédant record s’était limité à 32 milliards de dollars, au milieu de l’année dernière.

La Federal Reserve est le lieu où toute les banques centrales occidentales détiennent des titres de crédit émis par le Ministre des Finances des Etats-Unis. Il s’agit, en substance, de la dette extérieure américaine, qui reste [normalement] au chaud aux USA.

Quelqu’un a décidé aujourd’hui de briser la règle. Qui soupçonne-t-on ? Tous les experts sont d’accord : la Russie. Où tout cet argent a-t-il fini sa course ? Dans quelque île off-shore, ou à la Banque centrale russe ? Ou encore, pourquoi pas, en Chine ?

En tout cas, si c’est la Russie qui a pris cette initiative, cela signifie que Vladinir Poutine continue imperturbablement, et même qu’il renchérit. Vous voulez nous frapper ? Eh bien nous prenons nos propres mesures. Nous verrons qui aura le dernier mot.

Il semble également que de nombreux oligarques fassent exactement la même chose avec leurs banques, en rappatriant l’argent des comptes bancaires qu’ils possédaient dans les banques européennes et américaines.

Certains se souviendront que Poutine, voilà deux ans, au moment de la crise chipriote, s’était un peu moqué des oligarques russes en disant : « je leur avais pourtant dit qu’il ne fallait pas se fier des banques occidentales. » Cette phrase signifiait que lui, en tout cas, ne leur faisait pas confiance.

Cela pourrait constituer un sérieux problème pour l’Occident. Il s’agit d’une « migration » de capitaux qui pourrait atteindre des sommes vertigineuses, si les estimations sur les fuites de capitaux de la Russie qui se monteraient à 1500 milliards de dollars sont vérifiées. Il est certain qu’une partie de cette somme ne retournera pas en Russie, mais ira se réfugier dans les établissements off-shore. Mais une partie importante, qui pourrait revenir en Russie, concerne des actifs parfaitement légaux, qui pourraient être la cible des sanctions [occidentales], d’où la course pour les mettre à l’abri.

Giulietto Chiesa

Ilmanifesto.it, 17 mars 2014

Lien Permanent pour cet article : http://ilfattoquotidiano.fr/retrait-sans-precedent-de-104-milliards-de-dollars-de-la-reserve-federale-us/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>