«

»

Nov 25

Imprimer ceci Article

Le piège turc nous amène au bord de la guerre mondiale

Pendant toute la durée de la Guerre froide, l’OTAN n’avait jamais abattu un avion militaire russe. Aujourd’hui, la Turquie, pays membre de l’OTAN aux mains de l’un des tireurs de ficelles de l’EIIL, l’a fait (dans l’espace aérien de la Syrie). C’est une provocation gravissime qui peut faire passer la guerre syrienne de l’état de guerre de l’OTAN par procuration, à celui de guerre directe de l’OTAN, sans intermédiaire, avec le risque très concret de voir activées les clauses [défensives] de l’Alliance qui nous entraineraient tous vers un conflit beaucoup plus vaste et difficilement contrôlable.

Il est certain que le fils d’Erdogan, Bilal Erdogan (ci-contre avec son père au 1er plan), qui gère la contrebande du pétrole de l’EIIL, ne voyait d’un bon oeil le fait que ces derniers jours, les Sukhoi Su-24 russes… lui aient détruit plusieurs centaines de camions-citernes, annihilant ainsi le business qu’il avait mis sur pied depuis un an et demi[1][2]. Abattre un chasseur russe au risque de déclencher une guerre mondiale, voilà la réponse de son petit papa, dans le but d’élever les enchères. Un beau piège, pour la Russie comme pour tous les alliés de l’OTAN, à mettre sur le compte des calculs stratégiques d’Erdogan, l’un des grands fauteurs de troubles au Proche-Orient.

Et nous, [dans cette guerre] nous serions supposés être prêts à mourir pour les camions-citernes qui financent l’EIIL ? Mais bien sûr…

Pino Cabras

Megachip, le 24 nov. 2015

Traduction : Christophe pour ilFattoQuotidiano.fr

 


Notes de la traduction :

  1. Pétrole de Deach, le fils d’Erdogan, Bilal Erdogan dirige le trafic, Blog d’Hervé Poly, 24 nov. 2015
  2. Le rôle de la famille Erdoğan au sein de Daesh, VoltaireNet, 26 juillet 2015

 

Lien Permanent pour cet article : http://ilfattoquotidiano.fr/le-piege-turc-nous-amene-au-bord-de-la-guerre-mondiale/

1 Commentaire

1 ping

  1. ami777

    L’Europe avait consacré deux siècles pour venir à bout d’un empire ottoman qui devenait de plus en plus téméraire là où il était parvenu à s’implanter :dans les contrées arabes après la chute de l’Andalousie en tant que protecteur et au nom d’un islam perverti pour n’y semer que la misère,dans l’espace européen pour y apporter une touche orientale (hammam,kebab,wc turc,etc…),en Asie dans un destin qui se voulait civilisateur pour n’y laisser que des ruines et la désolation.Feignant l’incompréhension à propos du rejet de sa candidature à l’Union Européenne, Erdogan, persiste à redorer le blason d’un Pays,terni par les erreurs du passé,pour obtenir une certaine crédibilité usant de méthodes dépourvues de tout scrupule .Les états arabes au lieu de persister à faire la guerre à Israël devraient faire payer à la Turquie les dommages causés à leurs aïeux longtemps relégués dans un statut où ils étaient corvéables à merci sans être pour autant des citoyens de l’empire ottoman…A titre d’exemple sur le registre des « gens d’honneur »qu’invoque Erdogan face à Poutine, le dernier dey d’Alger n’avait opposé qu’une demande pour livrer l’Algérie aux troupes françaises : pouvoir emporter avec lui ses trésors et son harem quitte à offrir une de ses épouses au nouveau maître des lieux..Admis comme « harki » de l’OTAN pour accomplir les basses besognes, la Turquie d’Erdogan gagnerait à ne pas se laisser tenter par des exercices dangereux,notamment quand il s’agit de provocations militaires qui mettraient le Monde en danger,au nom d’intérêts » peu flatteurs que les nations civilisées ne peuvent défendre, serait ce pour les beaux yeux d’un supplétif qui use ouvertement de mensonges sans avoir à rougir.C’est dire à quel point l’expression « tète de turc retrouve son sens.

  1. Le piège turc, bien sûr | Olivier Demeulenaere – Regards sur l'économie

    […] Traduction : Christophe pour ilFattoQuotidiano.fr […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>