«

»

Oct 04

Imprimer ceci Article

David Cameron invente la notion d' »extrémistes non-violents »

Extrait de la déclaration du premier ministre britannique David Cameron à la tribune de l’ONU le 26 septembre 2014 dans laquelle il cherche à faire l’amalgame entre les sceptiques du 11-Septembre et ceux qui y voient un "complot juif", et explique qu’il faut "les traiter exactement comme on traite les terroristes de l’EIIL". (Voir transcription plus complète ci-dessous)


David Cameron cherche un prétexte pour… by ReOpen911


Transcription du passage le plus "intéressant" :

"Les racines de cette menace terroriste tiennent dans l’idéologie vénéneuse de l’extrémisme islamique. Cela n’a rien à voir avec l’islam, laquelle est une religion pacifique qui inspire bon nombre d’actes de générosité quotidiens. L’extrémisme islamique au contraire cherche à utiliser les formes les plus brutales de terrorisme pour contraindre les gens à accepter une vision déformée du monde et revenir à un État pratiquement moyenâgeux. Pour  abattre l’État islamique et les organisations de ce genre, nous devons abattre cette idéologie sous toutes ses formes.

Plus nous en chaque jour un peu plus sur le passé de ceux accusés d’actes terroristes, et il est clair que beaucoup d’entre eux ont initialement été influencés par des prêcheurs  qui affirmaient ne pas encourager la violence, mais dont la vision du monde peut être utilisée pour la justifier.

Nous connaissons bien cette vision du monde : diffuser des rumeurs mensongères selon lesquelles  le 11-Septembre était une sorte de complot juif, ou que les attentats de juillet 2005 à Londres n’étaient qu’une mise en scène ; l’idée que si les musulmans sont persécutés partout dans le monde, c’est à cause une politique délibérée de la part de l’Occident, ou encore ce concept d’un inévitable « choc des civilisations. »

Soyons clairs : pour abattre l’idéologie de l’extrémisme, nous devons combattre toutes les formes d’extrémisme, pas seulement l’extrémisme violent.

Pour les gouvernements, les solutions sont évidentes : il faut empêcher les prêcheurs de la haine de venir dans nos pays. Nous devons proscrire les organisations qui incitent au terrorisme contre les innocents, dans leurs pays ou à l’étranger.

Nous devons travailler tous ensemble pour retirer du Web tous les sites illégaux, comme ceux qui abritent les récentes vidéos où l’on voit l’EIIL tuer les otages.

Et nous devons empêcher ces extrémistes non violents d’inciter à la haine et à l’intolérance, au coeur de nos écoles, de nos universités, et même dans nos prisons.

Évidemment, certains diront que cela n’est pas compatible avec la liberté d’expression et la recherche intellectuelle, mais je vous pose la question : devons-nous rester là à ne rien faire pendant que les extrémistes d’extrême-droite, les nazis ou encore le Ku-Klux-Klan essaient de recruter dans les campus de nos universités ? Non, il faut nous lever et ne pas laisser le champ libre à une quelconque forme d’extrémisme non violent.

Nous devons dire haut et fort que ces prophètes d’une nouvelle guerre mondiale de religion qui dresse les musulmans contre le reste du monde, toutes ces choses n’ont aucun sens.

Nous avons besoin que les musulmans et les gouvernements dans le monde entier reconquièrent leur religion volée par des terroristes malades, comme beaucoup le font aujourd’hui, fort justement ;nous avons besoin de l’aide de tous, et nous devons les aider avec des programmes pour tenir les jeunes générations éloignées de ces idéaux.

 

Traduction IlFattoQuotidiano.fr
 

Lien Permanent pour cet article : https://ilfattoquotidiano.fr/david-cameron-invente-la-notion-dextremistes-non-violents/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>