«

»

Mai 23

Imprimer ceci Article

Giulietto Chiesa : Dimanche on vote !

Dimanche on vote pour une Europe qui vient de tremper les mains dans le nazisme, en soutenant un coup d’État – mené précisément par des nazis – en Ukraine.  Et on vote également en Ukraine pour élire  un président qui sera l’otage – comme la junte actuelle – des États-Unis et de la Troïka.

Chez nous, le cérémonial démocratique auquel nous sommes habitués fonctionne encore, même s’il n’en reste plus que l’enveloppe sans réel contenu.

En Ukraine, le vote n’aura même pas cette apparence de cérémonial. Quatre candidats ont été contraints par la force d’abandonner. Au Parlement, les députés qui avaient encore le courage de manifester leur désaccord sont malmenés et agressés. Le leader communiste, Piotr Simonenko, a échappé à un attentat. La maison d’un autre, Oleg Zariov, a été incendiée.

Des millions de Russes-Ukrainiens n’iront pas voter.

Dans deux grandes et décisives régions du sud-est, c’est la guerre, avec chars et canons. Dans d’autres régions, c’est la guerre civile, ouverte ou latente. Odessa vit dans la terreur après le massacre du 2 mai au cours duquel seuls des Russes d’Ukraine ont été massacrés : des jeunes, des femmes, des vieux, tous étaient désarmés. Un pogrom dans les règles de l’art.

Les gangs armés nazis agissent en toute liberté dans les zones occidentales d’un pays qui en pratique, n’en est plus un, et ne le sera plus jamais.

Les chiffres de l’affluence aux urnes seront honteusement manipulés. Les résultats seront « ajustés » selon le goût et les intérêts des puissances coloniales occupantes (les USA évidemment, et aussi la clique de Bruxelles).

Malgré cela, il est facilement prévisible que toute l’Europe, en coeur derrière Washington, et que l’ensemble des médias unanimes, diront que les élections sont parfaitement valables.

Ce dont nous pouvons être certains, c’est que l’Europe actuelle, dirigée depuis déjà un certain temps de manière anti-populaire, se dirige gaiement vers l’eurofascisme. Ainsi, au moins, il n’y aura plus place au doute.

Giulietto Chiesa
Megachip
23 mai 2014

PS : Au fait, où est passée la Russie ? On nous avait dit qu’elle occupait l’Ukraine, mais apparemment elle se serait retirée sans nous le dire ( ?)
 

Traduction : ilfattoquotidiano.fr

Lien Permanent pour cet article : http://ilfattoquotidiano.fr/giulietto-chiesa-dimanche-on-vote/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>