«

»

Juil 08

Imprimer ceci Article

Des lanceurs d’alertes de la NSA témoignent dans l’enquête du Parlement allemand, et dénoncent une surveillance « totalitaire »

D’anciens agents de la NSA passés "lanceurs d’alertes" (whistleblowers) témoignent actuellement devant une commission du Parlement allemand dans le cadre d’une enquête du Bundestag portant sur les méthodes d’écoutes employées par les USA. L’un de ces témoins qualifie les méthodes de la NSA de "totalitaires".

On peut espérer que les éléments apportés par les deux citoyens américains William Binney et Thomas Drake, permettront d’en savoir plus sur les méthodes d’espionnage utilisées par la National Security Agency (NSA) américaine, laquelle avait mis sur écoute le téléphone mobile de la chancelière allemande Angela Merkel et celui d’autres dirigeants politiques allemands et européens.

Binney et Drake ont brisé l’omerta bien avant que l’ex-employé de la NSA, Edward Snowden, ne fasse ses révélations sur les pratiques des agences de renseignement américain l’année passée.

Lors de l’audience de jeudi dernier qui s’est tenue à Berlin, Binney a dû tout d’abord répondre à certaines questions et faire part de ce qu’il savait des méthodes d’espionnage de la NSA. Détaillant longuement les raffinements techniques de la NSA, ses structures et ses procédures, il a dénoncé fermement les pratiques de surveillance de son ancien employeur.

Dans son témoignage, Binney a comparé la surveillance opérée par les services secrets US et la NSA à celles existant dans les dictatures.

« Ils veulent avoir des informations sur absolument tout, » a déclaré Binney devant la commission du Bundestag. « C’est véritablement une approche totalitaire. Le but est de contrôler le peuple. »

William Binney a fait partie pendant plus de 30 ans, en tant que mathématicien spécialiste de l’encryption, d’une équipe d’élite de la NSA, et a participé à la conception de programmes top-secret destinés à espionner les Américains et les citoyens des pays du monde entier.

« En principe, il est possible de surveiller l’ensemble de la population – pas seulement à l’étranger, mais aussi à l’intérieur des USA, » a expliqué Binney. « C’est contraire à la Constitution. Tous les peuples dans le monde ont des droits, » a-t-il ajouté.

Binney et Drake, ainsi que deux autres employés de la NSA, Edward Loomis et Kirk Wiebe, ont démissionné en 2001 pour pouvoir s’exprimer et tirer la sonnette d’alarme après que l’Agence eut commencé à collecter des données sur les Américains.

« Après le 11-Septembre, tout a changé, » a déclaré Binney. « La NSA a utilisé ces attentats pour justifier le lancement d’une gigantesque campagne de surveillance de masse. »

Les quatre hommes ont critiqué la NSA pour ses politiques d’immenses collectes de données, qui selon eux, les empêchent d’être efficaces dans la traque et la prévention des véritables complots terroristes.

Lorsqu’on lui demanda si le USA Freedom Act – cette loi élaborée pour mettre fin à la surveillance par la NSA des communications téléphoniques, que la Chambre des représentants a votée en mai – allait « dans la bonne direction, » Binney a répondu que cela ne faisait aucune différence.

« Il y a tellement de trous dans cette loi, et aucun processus de vérification. Rien à voir avec une [vraie] réforme, » a-t-il conclu.

"Le régime de surveillance de la NSA asphyxie le monde entier"

Thomas Drake est un ancien haut dirigeant de la NSA. Devenu lanceur d’alerte, il a été inculpé en 2010 pour espionnage après avoir divulgué à la presse des documents laissant penser que l’agence de renseignement était coupable de fraude, de gaspillage et d’abus envers le peuple américain.

S’adressant à la commission du Bundestag, Thomas Drake a déclaré que « le régime de surveillance de la NSA s’était transformé en un système énorme qui asphyxie le monde entier, » selon la German Press Agency (DPA).

Les pratiques du gouvernement US sont « la forme ultime de contrôle, » a ajouté Drake, affirmant que virtuellement toutes les données passant par l’Allemagne étaient écoutées par la NSA et par le BND (Bundesnachrichtendienst,  services de renseignement allemands).

« Le silence du BND est consternant, » a déclaré Drake. « Le public a le droit de savoir ce que fait la NSA. La sécurité du monde de l’Internet est atteinte. La vie privée devient de plus en plus la propriété de l’État. »

Le BND s’est peu à peu transformé en un « appendice vermiforme de la NSA, » a lancé Drake, ajoutant que les déclarations du BND selon lesquelles ils n’avaient pas connaissance de la surveillance de masse opérée par la NSA sur le sol allemand n’étaient « absolument pas crédibles. »

Drake s’est plaint du fait que les services secrets des deux pays ont jeté du « sable cryptographique » dans les yeux de tout le monde, pour mieux cacher leurs « relations secrètes ».

Il a ajouté que l’appareil judiciaire allemand devrait dans le même temps prendre des mesures pour protéger ses citoyens.

« L’absence de contrôle en Allemagne est une bombe à retardement, » a-t-il expliqué. « Il faut mettre en place de toute urgence un contrôle légal plus ferme. »

Pour son activité de lanceur d’alertes, Drake a reçu en 2011 le prix Ridenhour Prize for Truth-Telling et le Sam Adams Associates for Integrity in Intelligence award.

Les données classifiées révélées par Snowden ont révélé que la NSA avait espionné le téléphone personnel de la chancelière Angela Merkel, et que les États-Unis avaient utilisé leur ambassade à Berlin pour surveiller les téléphones mobiles d’autres personnalités politiques allemandes.

Thor Odinson
le 7 juillet 2014, Progressive Radio Network

Traduction française : ilfattoquotidiano.fr

Cet article a été posté initialement sur RT.


Lire aussi :

 

 

 

Lien Permanent pour cet article : http://ilfattoquotidiano.fr/des-lanceurs-dalertes-de-la-nsa-temoignent-dans-lenquete-du-parlement-allemand-et-denoncent-une-surveillance-totalitaire/

1 ping

  1. Des lanceurs d’alertes de la NSA témoignent dans l’enquête du Parlement allemand, et dénoncent une surveillance « totalitaire » [Thor Odinson] | Arrêt sur Info

    […] Souce: http://ilfattoquotidiano.fr/des-lanceurs-dalertes-de-la-nsa-temoignent-dans-lenquete-du-parlement-al… […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser les balises HTML suivantes : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>